Le village de Castillon

Le village de CASTILLON et son hameau MERTENNE



Castillon est un village de 292 habitants (1er janvier 2006) et couvre une superficie d’environ 976ha. Il comprend le hameau de Mertenne. Deux cours d’eau traversent le village : les ruisseaux de la Praile et du Coupiat. Le ruisseau « la Praile » prend sa source à Castillon, passe au Caporau puis à Rognée pour se jeter dans l’Eau d’Heure à Berzée.

C’est par un décret impérial de 1809 que la commune de Castillon englobe celle de Mertenne.
En 1805, quelques années avant son rattachement à Castillon, Mertenne comptait 103 habitants (castillon-199).

Compris dans le domaine de l’abbaye de Lobbes au 9ème siècle, Castillon était terre liégeoise où l’abbé percevait la collation et la dîme, de même qu’il composait la cour de justice locale.
Mertenne relevait, quant à lui, du domaine comtal de Namur mais fut indûment annexé par Liège au milieu du 14ème siècle, pour n’être restitué par le Prince-Evêque au comte de Namur qu’en 1446.
La dîme de Mertenne se partageait entre l’Abbaye de Lobbes, le chapitre et les sœurs de Fosses, ainsi que le curé de Castillon. Pour l’anecdote, en 1469, sept maisons sont occupées à Mertenne.

Malgré un sol médiocre, les habitants de Castillon et Mertenne vécurent de l’agriculture et de l’exploitation de bois donnant lieu à la création d’une saboterie (Mertenne) à la fin du 19ème siècle.

L’Eglise Saint-Martin de Castillon est un édifice néo-gothique avec transept construit en 1877-1879, restauré par l’architecte renard en 1908 et réaménagé intérieurement vers 1970.

eglise-Castillon
Eglise de Castillon

Mertenne… son nom dériverait du prénom latin Martinus. Mertenne serait le roman de Martin, le wallon de Martinus. La graphie du nom a varié au cours des siècles :
869 : Mestines
1151 : Mertinis
1159 : Mertinas
1191 : Martines
1265 : Miertines
1556 : Mertine
1583 : Miertinnes
1609 : Mertinnes
1613 : Mertinne

Les habitants seraient des Mertinnois et non des Mertennois.

  


En 1787, il dépendait du comte de Mérode. Avant la révolution, il était une commune indépendante. En témoigne, l’inscription funéraire (mur de droite de l’église) de Gilles Bluart, maïeur de Mertine décédé le 13 mars 1556. Mertenne cesse d’être une commune pour fusionner en 1809 avec Castillon.

Selon les fouilles entreprises entre 1870 et 1880, les gallo-romains ont occupé la région et auraient établi un cimetière aux environs de Mertenne.

L’église Saint-Feuillin de Mertenne
Dans l’enclos du cimetière, c’est un édifice d’origine romane en moellons de grès et calcaire, composé d’une mononef de deux travées et d’un cœur à chevet plat.

Malheureusement, nous disposons de peu d’informations sur le village de Castillon.



Sources :
- Le patrimoine monumental de la Belgique, Tome 9-2.
- MATTIOLI A., Brève introduction à l’histoire de Mertenne, Cercle d’Histoire de l’ entité, Brochure réalisée dans le cadre des « journées du patrimoine » des 12 et 13 septembre 1998.