"Je fais vivre mes commerces locaux... pendant les travaux !" Rencontre avec Marie-Lise et Serge Huylenbroeck de la boulangerie-pâtisserie « Au Chaupain » à Walcourt

 

 12933148 603488689805793 6876202567455984263 n 16683064 756845731136754 434136853 n 16650113 756845711136756 2028511719 n

 

Agence de développement local (ADL) : Pouvez-vous nous décrire vos activités ?

Marie-Lise et Serge Huylenbroeck (M.-L. et S. H.) : Boulangerie – pâtisserie, pralines, confiserie, sandwicherie, dépannage d'articles d'épicerie.


Agence de développement local (ADL) : Pouvez-vous nous expliquer votre parcours ?

S. H. : Depuis longtemps, je suis passioné par ce domaine, « je suis tombé de dedans étant petit » comme dirait l'autre !  Mon oncle tenait une boulangerie à la côte belge, à La panne.  A 12 ans, j’ai été l’aider pendant les vacances scolaires. Ensuite, à 14 ans, j’ai entamé un cursus dans le domaine de la boulangerie pâtisserie, à la Haute Ecole de boulangerie à Anderlecht (Ceria à l'époque et connue sous le nom d'Emile Grizon aujourd'hui).

A 18 ans, le service militaire m’appelant, je suis donc rentré à l’armée. Mon temps de service militaire effectué, j’ai travaillé 10 ans dans deux grandes boulangeries situées à Evere, en région Bruxelloise d'où je suis originaire.

M.-L. H. : A  la fin de mon cursus scolaire, j’ai passé une licence en droit et j'ai également fait un graduat en assurances. Je ne me destinais donc pas à devenir commerçante !

En 1990, j'ai rencontré Serge grâce à un cercle d’amis communs et en 96, nous nous sommes mariés. La question s'est posée de reprendre une boulangerie et nous nous sommes lancés.  Ayant des grands-parents provenant de Treignes, nous avons prospecté dans la région namuroise. Dans ce cadre là, nous avons contacté un moulin (c'était comme cela à l'époque), afin qu’il nous informe des commerces disponibles. Après la visite de plusieurs boulangeries de la région, notre choix s’est porté sur celle de Walcourt, notre coup de cœur !

Par la suite, j’ai également suivi des études dans le domaine des Beaux-arts afin de m’occuper moi-même de la décoration du magasin.

S. H. : J’ai également mon diplôme en tant que formateur patron boulanger. Malgré les propositions reçues, j’ai choisi de rester dans mon premier métier, celui d'artisan.


ADL : Quelle est votre journée type ?

S. H. : Je démarre ma journée à 01h30 du matin, en enclenchant la chambre de pousse, installation qui permet à la fois de conserver et de faire lever la pâte. Je règle cette machine sur 30 à 32°C ce qui permet d’amener ce goût et cette saveur à notre boulangerie fine (baguettes, croissants, pistolets, gosettes, boules de Berlin, éclairs, ...), de manière la plus naturelle possible, pour plus de conservation. Cette pâte a été préparée la veille dans l’après-midi,  et gardée dans cette chambre à une température de -2°C, qui permet de bloquer le processus de fermentation sans être congelée. De cette manière, nos baguettes, ficelles, croissants, pistolets,…. sont garantes d’une technique artisanale de fabrication. Cette technique permet de garder la propriété des pâtes un maximum de 12h. Cette procédure mise en route, je me penche sur la fabrication du pain, en préparant moi-même mes mélanges de farine la veille au soir, directement dans le pétrin. Le matin, j’y ajoute l’eau et mets en route le mélange. Lorsque ma pâte est bien mélangée, je la façonne. J’utilise différents moules pour donner à mes pains la forme souhaitée, afin de leur laisser le temps de lever une dernière fois avant la cuisson. Tout ceci avant 07h00 du matin, heure d’ouverture du commerce au public.

Après avoir conduit mes enfants à l’école, je commence à réaliser mes viennoiseries, pâtes simples, gâteaux moelleux, pour pouvoir en assurer la fraîcheur.

M.-L. H. : Pour ma part, je me lève à 06h15 du matin afin de disposer la marchandise et d’arranger le magasin pour son ouverture. Je décore  le magasin suivant les périodes de l’année ce qui permet d’accueillir les clients dans une ambiance sympathique et chaleureuse. Durant la journée, je me trouve au magasin afin de satisfaire les clients et de répondre au maximum à leurs demandes. . Je m’occupe également de tout ce qui est administratif, préparer les commandes, m’occuper des détails avec les représentants de commerce ainsi que de la publicité sur Facebook, en plus de nos trois enfants de 10, 13 et 16 ans.

S. H. : Mes horaires sont variables suivant les festivités (Pâques, carnaval, marche folklorique de la Trinité, ...), je commence plus tôt. Il n’est pas rare lors de la Trinité, que je commence mes journées le vendredi à 17h et que je les termine le dimanche à 18h afin d’assurer la production et le réachalandage des produits.

Je réalise également, pour certaines occasions, des bûches et gâteaux glacés, dont la glace est faite artisanalement. Il y a quelques années d’ici, je réalisais moi-même le chocolat que nous vendions, malheureusement à la suite de la perte d’un ami, chez qui j’avais installé mon atelier de chocolaterie et du manque de personnel dans mes tâches journalières, je ne confectionne plus que les grands sujets. Actuellement, nous ne sommes plus que deux à travailler dans notre entreprise alors qu'avant les travaux, nous étions plus nombreux !

M.-L. et S. H. : Lors de nos journées de congé, le mardi et mercredi, nous suivons des formations dans le but de nous remettre à jour dans les nouvelles techniques existant actuellement. Nous suivons également de très près les normes de l’AFSCA, afin d’être toujours en ordre. Nous assistons à des salons "métiers et saveurs" et nous en profitons également pour nous reposer !


ADL : Quelles sont vos spécialités ?

M.-L. H : Nos produits phares sont les baguettes ficelles et parisiennes. Nous réalisons notamment des tartes aux poires crème d’amande et à la cassonade brune. Nous avons également un délicieux bavarois chocolat orange.  Nous réalisons  pour les fêtes des bûches à différents goûts dont ceux de framboises & citron yuzu et ceux de pain d’épice pistache.


ADL : Quelles est votre clientèle habituelle ?

M.-L. H. : Notre clientèle est assez variée. Nous avons des personnes de Walcourt mais également des personnes venant parfois de loin qui connaissent et reconnaissent la qualité de nos produits. Durant la période estivale, nous avons même des Hollandais et autres nationalités, qui se trouvent en villégiature aux Lacs de l’Eau d’Heure, qui viennent commander !


ADL : Souhaitez-vous ajouter quelques choses à cette interview?

M.-L. H. : Toujours présents pour raviver vos papilles et votre palais avec le sourire !!!

 

Au Chaupain - Rue de la station, 63 - 071 61 29 73. Horaires : du lundi au dimanche (sauf mardi et mercredi) de 07h00 à 19h00.