panneaux prmenade.jpg

Mesures préalables - Plan d'urgence nucléaire et radiologique

Risque nucléaire- Approvisionnement en comprimés d'iode

 

Le plan d'urgence nucléaire et radiologique pour le territoire belge (Arrêté Royal du 1er mars 2018) est actualisé. En cas d'accident nucléaire, ce plan national d'urgence est activé.

 

Bien que le risque d'un éventuel accident nucléaire sur l'un des sites présents ou proche de la Belgique soit faible, celui-ci n'est cependant pas inexistant. En cas d'accident nucléaire avec un rejet radioactif, il y a donc un risque pour l'homme (contamination interne ou externe) ainsi que pour l'environnement.

 

En effet, notre pays dénombre actuellement cinq sites nucléaires dont les principaux sont les centrales nucléaires de Doel et de Tihange. A ceux-ci s'ajoutent le Centre d'Etude de l'Energie Nucléaire (SCK-CEN), Belgonucléaire & Belgoprocess à Mol-Dessel ainsi que l'Institut national des Radioéléments (IRE) à Fleurus. En outre,deux centrales nucléaires se situent à moins de 20 km de nos frontières, à Borssele (Pays-Bas) et à Chooz (France).

 

Les autorités de la Ville de Walcourt se préparent à l'éventualité de devoir alerter la population, de lui recommander sa mise à l'abri, de protéger les aliments, de recommander la prise de comprimés d'iode stable et enfin, de coordonner la gestion de crise. Elles tiennent également à s'assurer que chacun de ses concitoyens soit parfaitement informé quant aux bons réflexes à avoir en cas de situation d'urgence et ce, afin d'en limiter les conséquences.

 

Walcourt se situe dans un périmètre de plus de 20 km autour de la centrale nucléaire de Chooz, et dans un périmètre de plus de 10km de l'Institut National des Radioéléments de Fleurus, la distribution de comprimés d'iode stable est donc effectuée, comme dans tout le pays, uniquement à l'attention des groupes les plus sensibles de la population (enfants, femmes enceintes et allaitantes, collectivités liées à l'enfance).

En outre, la Ville se charge de l'approvisionnement de comprimés d'iode pour ses collectivités (écoles maternelles, primaires).

 

En tant qu'individu ou famille, nous vous demandons dans un premier temps de vérifier si vous êtes déjà en possession de comprimés d'iode (date de fabrication 2010). Ils sont encore valables. Il ne faut donc pas aller en chercher de nouveaux.
Dans le cas contraire, vous pouvez aller chercher des comprimés d'iode , muni des cartes d'identités de tous les membres de la famille. Le pharmacien vous remettra une boîte de comprimés pour 4 personnes. Les comprimés d'iode sont gratuits
Pour les personnes de plus de 40 ans, il leur est conseillé de discuter, indépendamment de tout incident nucléaire, avec leur médecin traitant, quant à la nécessité éventuelle dans leur cas de se procurer une boîte de comprimés d'iode. En effet, la saturation de la thyroïde est moins indiquée dans cette tranche d'âge.

 

chooz

 

 

 


 

 

 

En cas de déclenchement d'une alerte, la mise à l'abri est la meilleure protection. Donc :

- Si vous êtes chez vous ou proche d'un immeuble :

- restez-y, vous y êtes en sécurité.
- fermez portes et fenêtres et coupez tous les systèmes de ventilation : chauffage, air conditionné, système d'arrivée d'air de la cheminée, etc..
- installez vous dans un espace central, si possible au rez-de-chaussée car les murs et plafonds offrent une meilleure protection que les fenêtres.
- écoutez les recommandations des autorités via la radio, la télé, internet (le site de la Ville par exemple), Be-Alert jusqu'à ce que vous receviez un message officiel vous informant que la situation est de nouveau sûre.

NE TÉLÉPHONEZ PAS INUTILEMENT pour ne pas surcharger le réseau car les secours en ont besoin.
LAISSEZ VOS ENFANTS A L’ÉCOLE : ils y sont en sécurité et suivent les mêmes mesures que celles énoncées ci-avant.
RENTREZ VOS ANIMAUX DOMESTIQUES.

 

- Que faire si vous êtes en voiture ?

- Si vous êtes proche de chez vous, de votre bureau ou d'un bâtiment public, garez-vous et rentrez-y jusqu'à ce que vous receviez un message vous informant que la situation est à nouveau sûre et suivez les recommandations précitées.
- Si cela n'est pas possible, garez votre voiture en lieu sûr ou suivez une route perpendiculaire à la direction du vent. Coupez le moteur, fermer les fenêtres et couper la climatisation afin que l'air extérieur ne pénètre pas dans l'habitacle.
- Écoutez la radio pour suivre les consignes des autorités jusqu'à ce qu'elles vous disent que vous pouvez redémarrer.

Si vous étiez à l'extérieur lors du passage du nuage radioactif

- Une fois rentrez chez vous ou mis à l'abri dans un bâtiment, déshabillez-vous et mettez vos vêtements dans un sac plastique (mettez le sac dehors).
- Si possible, prenez une douche et lavez-vous au savon.
- Mettez des vêtements propres.
- Buvez suffisamment.

 

- En ce qui concerne les comprimés d'iode :

- Ne prenez jamais de comprimés d'iode de votre propre initiative. Ceux-ci ne doivent être pris que sur recommandation expresse des autorités compétentes.
- La dose de comprimés est administrée en fonction de l'âge. Plus la personne est jeune, plus il est important qu'elle soit protégée contre les effets négatifs de l'iode radioactif. Il en va de même pour les femmes enceintes.

 

 

Pour de plus amples informations, nous vous invitons à consulter les site internet www.risquenucleaire.be  et/ou www.info-risques.be  qui vous conseillerons les bons comportements à adopter avant, pendant et après un éventuel accident nucléaire.

Enfin, comme mesures de précaution supplémentaires, vous pouvez également :
- Créer votre propre plan d'urgence sur mesure sur www.monplandurgence.be
- Vous inscrire sur le site www.be-alert.be , vous serez ainsi directement alerté en cas de situation d'urgence.
- Suivre les médias sociaux de votre Commune, Gouverneur ou du Centre de Crise.

- consulter le présent site.