Nous utilisons des cookies pour faciliter la navigation et le partage social.

Chenille processionnaire du Chêne

chenille4

 

 

La Chenille processionnaire du Chêne

 

La chenille processionnaire du chêne poursuit son extension en Wallonie. Avec ses poils urticants dispersés avec le vent, elle représente un risque pour la santé humaine. Elle n'est présente que sur le chêne.

 

N'essayez en aucun cas d'éliminer vous-même les chenilles processionnaires et gardez vos distances.

 

Contactez le « référent chenille processionnaire » de votre commune - service Environnement, afin d’évaluer la situation et de prendre les mesures nécessaires.

!!! Les poils urticants des chenilles possèdent un très fort pouvoir allergène. Les poils sont facilement dispersés par le vent. L’utilisation des insecticides ou des nettoyeurs haute pression peuvent éparpiller ces poils et poser des problèmes pendant plusieurs années.

 

 Service Environnement 071/610 619 - environnement@walcourt.be

 

Reconnaître la chenille

 

  • Taille en fin de développement 5cm.

  • Tête noire ou brune.

  • Corps à flancs blancs avec de longs poils argentés.

  • Chaque segment du corps possède sur sa face dorsale une plaque brunâtre.

  • Elles vivent et se déplacent en groupe.

  • La processionnaire est spécifique au chêne.

  • Les chenilles s'abritent dans un nid accroché au tronc ou au branches charpentières.

 

Risque pour la santé humaine et animale

 

Les chenilles sont capables de libérer des centaines de milliers de poils très urticants (0,2-0,3 mm) contenus dans de petites poches dorsales sur l'abdomen. Ces poils fonctionnent comme des harpons.

!!! Ne pas laisser jouer les enfants à proximité d'un arbre atteint. A distance, les munir de vêtements à longues manches, de pantalons, d'un couvre-chef et éventuellement de lunettes.

 

Symptômes :

  • Contact avec la peau : apparition dans les huit heures d'une éruption douloureuse avec de sévères démangeaisons. La réaction se fait sur les parties découvertes de la peau mais aussi sur d'autres parties du corps. Les poils urticants se dispersent aisément par la sueur, le grattage et le frottement ou par l'intermédiaire des vêtements.

  • Contact avec les yeux : développement après 1 à 4 heures d'une conjonctivite, réactions inflammatoires sévères avec, dans de rares cas, évolution vers la cécité.

  • Contact par inhalation : les poils urticants irritent les voies respiratoires : éternuements, maux de gorge, difficultés à déglutir et éventuellement des difficultés respiratoires dues à un bronchospasme (rétrécissement des bronches comme dans l'asthme).

  • Contact par ingestion : il se produit une inflammation des muqueuses de la bouche et des intestins : hypersalivation, vomissements, douleurs abdominales.

En cas de problème grave, appelez les services d’urgences 112 ou le centre antipoison 070/245.245.

 

Toutes les infos : http://chenille-processionnaire.wallonie.be

                          https://walcourt.be